Quel(s) ancien(s) Romain(s) souhaitaient que les maisons soient faites de murs transparents ?

Quel(s) ancien(s) Romain(s) souhaitaient que les maisons soient faites de murs transparents ?

Quel(s) ancien(s) Romain(s) souhaitaient que les maisons soient faites de murs transparents ?

la source:
Saint-Joseph Cafasso Le prêtre : l'homme de Dieu : sa dignité et ses devoirs p. 50 :

un Romain de l'Antiquité souhaitait que sa maison soit faite de murs transparents, afin que tout le monde à l'extérieur puisse voir ce qui se fait à l'intérieur.


Il semble être lié à une histoire racontée sur Domitien, qui réagissait à une prophétie concernant sa mort. De L'histoire des empereurs romains : d'Auguste à Constantin, Volume 6 (original français) de Jean Baptiste Louis Crevier (c'est moi qui souligne)

Il a pris une plus grande précaution pour se prémunir contre toute attaque inattendue. Une pierre a été trouvée à l'époque de Néron dans certaines carrières de Cappadoce d'une nature très extraordinaire dure comme du marbre et à la fois transparent ou plutôt lumineuse car selon Pline le naturaliste. Néron a construit un temple de cette pierre dans lequel on pouvait voir distinctement lorsque toutes les portes étaient fermées. Domitien de tirer le meilleur parti de cette découverte et d'empêcher quiconque de venir derrière lui sans être perçu avait tous les murs du portique où il avait l'habitude de marcher enrobé de cette pierre si approprié à ses vues.

Vous pouvez voir ce que Pline avait à dire concernant cette pierre transparente dans les Histoires Naturelles, LIVRE XXXVI. L'HISTOIRE NATURELLE DES PIERRES.

TYPE. 46.-PHENGITES. Sous le règne de Néron, on trouva en Cappadoce une pierre dure comme du marbre, blanche et transparente même dans les parties où l'on voyait des veines rouges ; une propriété qui lui a valu le nom de « phengites ». C'est avec cette pierre que Néron a reconstruit le Temple de la Fortune, surnommé Seia, à l'origine consacré par le roi Servius, l'enfermant dans l'enceinte de son Palais d'Or. C'est ainsi que, même lorsque les portes étaient fermées, il y avait de la lumière à l'intérieur pendant le jour ; non transmis de l'extérieur, comme ce serait le cas par un moyen de pierre spéculaire, mais ayant toute l'apparence d'être enfermé dans le bâtiment. En Arabie aussi, selon Juba, il existe une pierre, transparente comme le verre, qui sert aux mêmes usages que la pierre spéculaire.