Jeux Olympiques 1996-Atlanta - Histoire

Jeux Olympiques 1996-Atlanta - Histoire

Lieu : Athlétisme masculin d'Atlanta
Épreuve : 100 m Vainqueur : Donovan Bailey Pays : CAN
Épreuve : 200 m Vainqueur : Michael Johnson Pays : États-Unis
Épreuve : 400 m Vainqueur : Michael Johnson Pays : États-Unis
Épreuve : 800m Vainqueur : Vebjoem Rodal Pays : NOR
Épreuve : 1500m Vainqueur : Noureddine Moreceli Pays : ALG
Épreuve : 5000m Vainqueur : Venuste Niyongabo Pays : BUR
Épreuve : 10 000 m Vainqueur : Haile Gebrselassie Pays : ETH
Épreuve : 110 m haies Vainqueur : Allen Johnson, Pays : États-Unis
Épreuve : 400 m haies Vainqueur : Derrick Adkins Pays : États-Unis
Épreuve : Relais 400m Vainqueur : Canada
Épreuve : Relais 1 600 m Vainqueur : États-Unis
Épreuve : 3 000 m steeple Vainqueur : Joseph Keter Pays : KEN
Épreuve : 50 km marche Vainqueur : Robert Korzeniowski Pays : POL
Épreuve : 20 km de marche Vainqueur : Jefferson Keter Pays : ECU
Événement : Marathon Vainqueur : Josia Thugwane Pays : Afrique du Sud
Épreuve : Saut en hauteur Vainqueur : Charles Austin Pays : États-Unis
Épreuve : Saut en longueur Vainqueur : Carl Lewis Pays : États-Unis
Événement : Triple saut Vainqueur : Kenry Harrison Pays : États-Unis
Événement : Discus Vainqueur : Lars Riedel Pays : GER
Événement : Marteau Gagnant : Balazs Kiss Pays : HUN
Épreuve : Javelot Vainqueur : Jan Zelezny Pays : CZE
Épreuve : saut à la perche Vainqueur : Jean Galfione Pays : FRA
Épreuve : lancer du poids Gagnant : Randy Barnes Pays : États-Unis
Épreuve : Décathlon Vainqueur : Dan O ÔBrien Pays : US Womens Athletics
Épreuve : 100 m Vainqueur : Gail Devers Pays : États-Unis
Épreuve : 200m Vainqueur : Marie-José Perec Pays : FRA
Épreuve : 400m Vainqueur : Marie-José Perec Pays : FRA
Épreuve : 800m Vainqueur : Svetlana Masterkova Pays : URS
Épreuve : 1500m Vainqueur : Svetlana Masterkova Pays : URS
Épreuve : 5000m Vainqueur : Wang Junxia Pays : Chine
Épreuve : 10 000 m Vainqueur : Fernanda Ribeiro Pays : POR
Épreuve : 100 m haies Vainqueur : Ludmila Enquist Pays : SWE
Épreuve : 400 m haies Vainqueur : Deon Hemmings Pays : JAM
Épreuve : relais 400 m Vainqueur : États-Unis
Épreuve : Relais 1600 m Vainqueur : États-Unis
Épreuve : 10 km de marche Vainqueur : Elena Nikolayeva Pays : URS
Événement : Marathon Vainqueur : Fatuma Roba Pays : ETH
Épreuve : Saut en hauteur Vainqueur : Stefka Kostadinova Pays : GER
Épreuve : Saut en longueur Vainqueur : Chioma Ajunwa Pays : Nigéria
Événement : Discus Gagnant : Ilke Wyludda Pays : GER
Épreuve : Javelot Vainqueur : Heil Rantanen Pays : FIN
Épreuve : Lancer du poids Vainqueur : Astrid Kumbernuss Pays : GER

Natation pour hommes
Épreuve : 50m nage libre Vainqueur : Aleksandr Popov Pays : URS
Épreuve : 100 m nage libre Vainqueur : Aleksandr Popov Pays : URS
Épreuve : 200m Freeestlye Vainqueur : Danyon Loader Pays : NEZ
Épreuve : 400m nage libre Vainqueur : Danyon Loader Pays : NEZ
Épreuve : 1500m nage libre Vainqueur : Kieren Perkins Pays : AUS
Épreuve : 100 m dos Vainqueur : Jeff Rouse Pays : États-Unis
Épreuve : 200 dos Vainqueur : Brad Bridgewater Pays : États-Unis
Épreuve : 100 m brasse Vainqueur : Fred Deburghreave Pays : BEL
Épreuve : 200 m brasse Vainqueur : Norbert Rozsa Pays : HUN
Épreuve : 100 m papillon Vainqueur : Denis Pankratov Pays : URS
Épreuve : 200m papillon Vainqueur : Denis Pankratov Pays : URS
Épreuve : 200 m quatre nages individuel Vainqueur : Attila Czene Pays : HUN
Épreuve : 400 m quatre nages individuel Vainqueur : Tom Dolan Pays : États-Unis
Épreuve : relais 400 m nage libre Vainqueur : États-Unis
Épreuve : relais 800 m nage libre Vainqueur : États-Unis Water Polo Vainqueur : Natation féminine SPA
Épreuve : 50 m nage libre Vainqueur : Amy Van Dyken Pays : États-Unis
Épreuve : 100 m nage libre Vainqueur : Li Jingyi Pays : CHI
Épreuve : 200m nage libre Vainqueur : Claudia Poll Pays : COS
Épreuve : 400m nage libre Vainqueur : Michelle Smith Pays : GER
Épreuve : 800 m nage libre Vainqueur : Brooke Bennett Pays : États-Unis
Épreuve : 100 m dos Vainqueur : Beth Basford Pays : États-Unis
Épreuve : 200 m dos Vainqueur : Krisztina Egerszegi Pays : HUN
Épreuve : 100 m brasse Vainqueur : Penny Haynes Pays : Afrique du Sud
Épreuve : 200 m brasse Vainqueur : Penny Haynes Pays : Afrique du Sud
Épreuve : 100 m papillon Vainqueur : Amy Van Dyken Pays : États-Unis
Épreuve : 200 m papillon Vainqueur : Susan O'Neill Pays : AUS
Épreuve : 200 m quatre nages individuel Vainqueur : Michelle Smith Pays : IRE
Épreuve : 400 m quatre nages individuel Vainqueur : Michelle Smith Pays : IRE
Épreuve : 400 m quatre nages Vainqueur : plongeon masculin des États-Unis
Événement : Tremplin de plongée Vainqueur : Xiong Ni Pays : CHI
Événement : Platform Diving Vainqueur : Dmitri Sautin Pays : URS Womens Diving
Événement : Tremplin de plongée Vainqueur : Fu Minxia Pays : CHI
Événement : Plongée plate-forme Gagnant : Fu Mingxia Pays : CHI Boxe
Evénement : Poids mouche léger Vainqueur : Daniel Petrov Pays : BUL
Événement : poids coq Vainqueur : Istvan Kovacs Pays : HUN
Événement : Poids mouche Vainqueur : Maikro Romero Pays : CUB
Événement : Poids plume Vainqueur : Somluck Kamsing Pays : Thaïlande
Evénement : Poids léger Vainqueur : Hocine Soltani Pays : ALG
Événement : Poids welters légers Vainqueur : Hector Vinent Pays : CUB
Événement : poids welter Vainqueur : Oleg Saitov Pays : URS
Événement : Poids moyen léger Vainqueur : David Reid Pays : États-Unis
Événement : Poids moyen Vainqueur : Ariel Herandez Pays : CUB
Evénement : Poids mi-lourd Vainqueur : Vassili Jirov Pays : Kazakhstan
Événement : Poids lourds Vainqueur : Felix Savon Pays : CUB
Événement : Super Heavyweight Vainqueur : Vladimir Klitchko Pays : Ukraine Tir à l'arc masculin
Épreuve : 70 m masculin individuel Vainqueur : Justin Huish Pays : États-Unis
Evénement : Équipe masculine Vainqueur : Tir à l'arc féminin des États-Unis
Épreuve : 70m Individuel Vainqueur : Kim Kyung Wook Pays : KOR
Événement : Équipe féminine Vainqueur : KOR Mens Canoeing
Épreuve : Kayak Slalom Vainqueur : Oliver Fix Pays : GER
Épreuve : Kayak 500m Simple Vainqueur : Antonio Rossi Pays : ITA
Épreuve : Kayak 500m Double Vainqueur : Kay Bluhm, Torsten Gutsche Pays : GER
Épreuve : Kayak 1000m Simple Vainqueur : Knut Holmann Pays : NOR
Épreuve : Kayak 1000 Double Vainqueur : Antonio Rossi, Sanile Scarpa Pays : ITA
Épreuve : Kayak 1000m Fours Vainqueur : GER
Épreuve : Canoë Slalom Simple Gagnant : Michal Marikan Pays : SOL
Épreuve : Canoë Slalom Double Vainqueur : FRA
Épreuve : Canoë 500m Simple Vainqueur : Martin Doktor Pays : CHEZ
Épreuve : Canoë 500m Double Vainqueur : Csaba Horvath, Gyorgy Kolonics Pays : HUN
Épreuve : Canoë 1000m Simple Vainqueur : Martin Doktor Pays : CHEZ
Épreuve : Canoë 1000m Double Vainqueur : Andreas Dittmer, Gunar Kirchbach Pays : GER Canoë Femmes
Épreuve : Kayak Slalom Vainqueur : Stepnka Hilgertova Pays : CHEZ
Épreuve : Kayak 500m Simple Gagnant : Rita Koban Pays : HUN
Épreuve : Kayak 500m Double Vainqueur : Agneta Anderson, Susanne Gunnarsson Pays : SWE
Épreuve : Kayak 500m Fours Vainqueur : GER Mens Racing
Épreuve : Course sur route individuelle Vainqueur : Pascal Richard Pays : SWI
Épreuve : Sprint Vainqueur : Jens Fiedler Pays : GER
Événement : Course aux points individuelle Vainqueur : Silvio Martinello Pays : ITA
Épreuve : 4 km Poursuite Individuelle Vainqueur : Andrea Collinelli Pays : ITA
Épreuve : 4 km Poursuite par équipes Vainqueur : FRA
Épreuve : 1 km contre la montre Vainqueur : Florain Rousseau Pays : FRA
Épreuve : Contre-la-montre individuel Vainqueur : Miguel Indurain Pays : SPA
Épreuve : Cross-Country Vainqueur : Bart Jan Brentjens Pays : NETH Womens Racing
Épreuve : Course sur route individuelle Vainqueur : Jeannie Longo-Ciprelli Pays : FRA
Épreuve : Sprint Vainqueur : Felicia Ballanger Pays : FRA
Épreuve : Course aux points individuelle Vainqueur : Nathalie Lancien Pays : FRA
Épreuve : Poursuite individuelle Vainqueur : Antonella Bellutti Pays : ITA
Événement : Contre-la-montre individuel Vainqueur : Zulfiya Zabirova Pays : URS
Événement : Cross-Country Vainqueur : Bart Jan Brentjens Pays : NETH Sports équestres
Événement : Individuel Trois jours Gagnant : Blyth Tait Pays : NEZ
Événement : Gagnant de l'événement de trois jours en équipe : AUS
Épreuve : Dressage individuel Vainqueur : Isabell Werth Pays : GER
Epreuve : Dressage par équipe Vainqueur : GER
Épreuve : Saut d'obstacles individuel Vainqueur : Ulrich Kirchoff Pays : GER
Épreuve : Saut par équipe Vainqueur : Escrime masculine GER
Épreuve : Fleuret individuel Vainqueur : Alessandro Puccini Pays : ITA
Evénement : Team Foil Vainqueur : URS
Evénement : Team Sabre Vainqueur : Stanislas Pozdnyakov Pays : URS
Épreuve : Épée par équipe Vainqueur : Escrime féminine FRA
Épreuve : Fleuret individuel Vainqueur : Laura Badea Pays : ROM
Evénement : Team Foil Vainqueur : ITA
Épreuve : Épée individuelle Vainqueur : Laura Flessel Pays : FRA
Evénement : Team Epee Vainqueur : FRA Mens Gymnastics
Événement : Exercice au sol Gagnant : Ioannis Melissanidis Pays : GRE
Événement : Barre horizontale Gagnant : Andreas Wecker Pays : GER
Événement : Barres parallèles Gagnant : Rustam Sharipov Pays : Ukraine
Épreuve : Cheval d'arçons Vainqueur : Li Donghua Pays : SWI
Événement : Anneaux Vainqueur : Yuri Chechi Pays : ITA
Événement : Vault Vainqueur : Aleksei Nemov Pays : URS
Épreuve : Concours général individuel Vainqueur : Li Xiaoshuang Pays : CHI
Evénement : Gagnant par équipe : URS Womens Gymnastics
Événement : Balance Beam Gagnant : Shannon Miller Pays : États-Unis
Événement : Exercice au sol Gagnant : Lilla Podkopayevaa Pays : Ukraine
Événement : Barres asymétriques Gagnant : Svetlana Chorkina Pays : URS
Événement : Coffre Vainqueur : Simona Amanar Pays : ROM
Épreuve : Concours général individuel Vainqueur : Lilia Podkopayeva Pays : Ukraine
Événement : Gagnant par équipe : Judo masculin URS
Evénement : 132pds Vainqueur : Tadahiro Nomura Pays : JAP
Evénement : 143pds Vainqueur : Udo Quellmaiz Pays : GER
Événement : 157pds Vainqueur : Kenzo Nakamura Pays : JAP
Epreuve : 172pds Vainqueur : Djamel Bouras Pays : FRA
Événement : 190 pds Vainqueur : Jeon Ki Young Pays : KOR
Événement : 209pds Vainqueur : Pawel Nastula Pays : POL
Épreuve : Poids lourds Vainqueur : David Douillet Pays : FRA Judo féminin
Événement : 106 pds Vainqueur : Kye Sun Hi Pays : KOR
Evénement : 115pds Gagnant : Marie-Claire Restoux Pays : FRA
Événement : 123pds Vainqueur : Driulis Gonzalez Pays : CUB
Evénement : 134pds Vainqueur : Yuko Emoto Pays : JAP
Événement : 146pds Vainqueur : Cho Min Sun Pays : KOR
Épreuve : 159pds Vainqueur : Ulla Werbrouck Pays : BEL Pentathlon Moderne Vainqueur : Aleksandr Parygin Pays : Kazakhstan Aviron Hommes
Événement : Skiff Vainqueur : Xeno Muller Pays : SWI
Épreuve : Deux de couple Vainqueur : ITA
Événement : Deux de couple léger Vainqueur : SWI
Épreuve : Quadruple Sculls Vainqueur : GER
Événement : Paires sans barreur Vainqueur : GRB
Événement : Fours sans barreur Vainqueur : AUS
Événement : Fours légers sans barreur Vainqueur : DEN
Événement : Coxed Eights Vainqueur : aviron féminin NETH
Épreuve : Skiff Vainqueur : Yekaterina Khodotovich Pays : Biélorussie
Épreuve : Deux de couple Vainqueur : ITA
Événement : Deux de couple léger Vainqueur : SWI
Evénement : Quadruple Sculls Vainqueur : GER
Événement : Paires sans barreur Vainqueur : AUS
Événement : Coxed Eights Vainqueur : ROM Mens Shooting
Événement : Pistolet à air comprimé Vainqueur : Roberto Di Donna Pays : ITA
Événement : Trap Gagnant : Michael Diamond Pays : AUS
Événement : Pistolet gratuit Vainqueur : Boris Kokorev Pays : URS
Événement : Double Trap Gagnant : Russell Mark Pays : AUS
Épreuve : Pistolet à tir rapide Vainqueur : Ralf Schumann Pays : GER
Événement : Rifle Prone Vainqueur : Christian Klees Pays : GER
Événement : Course à pied Cible Gagnant : Yang Ling Pays : CHI
Épreuve : Carabine à trois positions Vainqueur : Jean-Pierre Amat Pays : FRA
Événement : Skeet Vainqueur : Ennio Faico Pays : ITA Womens Shooting
Événement : Pistolet à air Gagnant : Olga Klochneva Pays : URS
Événement : Carabine à trois positions Vainqueur : Aleksandra Ivosev Pays : YUG
Événement : Double Trap Gagnant : Kim Rhode Pays : États-Unis
Événement : Pistolet de sport Vainqueur : Li Duihong Pays : CHI
Événement : Carabine à air comprimé Vainqueur : Renata Mauer Pays : POL Soccer masculin Vainqueur : NIG Soccer féminin Vainqueur : USA Tennis de table pour hommes
Événement : Simple Gagnant : Liu Guoliang Pays : CHI
Épreuve : Double Vainqueur : Kong Linghui, Liu Guoliang Pays : Tennis de table féminin CHI
Événement : Simple Gagnant : Deng Yaping Pays : CHI
Événement : Double Vainqueur : Deng Yaping, Qiao Hong Pays : CHI Mens Tennis
Événement : Simple Gagnant : Andre Agassi Pays : États-Unis
Événement : Double Gagnant : Todd Woodbridge, Mark Woodforde Pays : AUS Womens Tennis
Événement : Simple Gagnant : Lindsay Davenport Pays : États-Unis
Événement : Double Gagnant : Gigi Fernandez & Mary Joe Fernandez Pays : USA Volleyball masculin Gagnant : NETH Volleyball féminin Gagnant : CUB Haltérophilie
Événement : 119pds Vainqueur : Halil Mutlu Pays : TUR
Événement : 130 pds Vainqueur : Tang Ningsheng Pays : CHI
Événement : 141pds Vainqueur : Naim Suleymanoglu Pays : TUR
Événement : 154pds Vainqueur : Zhan Xugang Pays : CHI
Événement : 161 1/2pds Gagnant : Pablo Lara Pays : CUB
Evénement : 183pds Vainqueur : Pyrros Dimas Pays : GRE
Événement : 200 1/2 pds Vainqueur : Aleksei Petrov Pays : URS
Evénement : 218pds Vainqueur : Akakide Kakiashvilis Pays : GRE
Evénement : 238pds Vainqueur : Timur Taimazov Pays : Ukraine
Événement : Plus de 238 pds Vainqueur : Andrei Chemerkin Pays : URS Wrestling
Événement : 105 1/2 pds Vainqueur : Kim II Pays : KOR
Evénement : 114 1/2pds Vainqueur : Valentin Jordanov Pays : BUL
Événement : 125 1/2pds Vainqueur : Kendall Cross Country : États-Unis
Événement : 136 1/2pds Gagnant : Tom Brands Pays : États-Unis
Evénement : 149 1/2pds Vainqueur : Vadim Bogiev Pays : URS
Evénement : 163pds Vainqueur : Bouvaisa Satiev Pays : URS
Evénement : 180 1/2pds Vainqueur : Khadzhimurad Magomdeov Pays : URS
Evénement : 198pds Vainqueur : Rasul Khadem Pays : Iran
Événement : 220 pds Vainqueur : Kurt Angle Pays : États-Unis
Événement : 286pdds Vainqueur : Mahmut Demir Pays : TUR Lutte gréco-romaine
Événement : 105 1/2pds Vainqueur : Sim Kwan Ho Pays : KOR
Événement : 114 1/2pds Vainqueur : Armen Nazaryan Pays : Arménie
Evénement : 125 1/2pds Vainqueur : Yuri Melnichenko Pays : Kaz
Evénement : 136 1/2pds Vainqueur : Wlodzimierz Zwadzki Pays : POL
Evénement : 149 1/2pds Vainqueur : Ryszard Wolny Pays : POL
Événement : 163pds Vainqueur : Feliberto Ascuy Aguilera Pays : CUB
Événement : 180 1/2pds Vainqueur : Hamza Yerlikiya Pays : TUR
Evénement : 198pds Vainqueur : Vyacheslav Oleynyk Pays : Ukraine
Evénement : 220pds Vainqueur : Andrzej Wronski Pays : POL
Evénement : 286pds Vainqueur : Aleksandr Karelin Pays : URS Yachting
Événement : Laser Vainqueur : Robert Scheidt Pays : Brésil
Événement : Soling Gagnant : GER
Événement : Vainqueur vedette : Brésil
Événement : Tornade Vainqueur : Espagne
Événement : Finlandais Vainqueur : Mateusz Kusznierewicz Pays : POL
Événement : Mistral Vainqueur : Nikolaos Kaklamanakis Pays : GRE


Événement Or Argent Bronze
Pour des hommes
des détails
États-Unis (États-Unis)
Charles Barkley
Penny Hardaway
Colline de Grant
Hakeem Olajuwon
Karl Malone
Reggie Miller
Shaquille O'neal
Gary Payton
Scottie Pippen
Mitch Richmond
David Robinson
John Stockton
Yougoslavie (YUG)
Dejan Tomašević
Miroslav Beric
Dejan Bodiroga
Željko Rebrača
Predrag Danilović
Vlade Divac
Aleksandar orđević
Saša Obradović
Žarko Paspalj
Zoran Savic
Nikola Loncar
Milenko Topic
Lituanie (LTU)
Arvydas Sabonis
Rimas Kurtinaitis
Darius Lukminas
Saulius Štombergas
Eurelijus ukauskas
arūnas Marčiulionis
Mindaugas ukauskas
Gintaras Einikis
Andrius Jurkonas
Artūras Karnišovas
Rytis Vaišvila
Tomas Pačėsas
aux femmes
des détails
États-Unis (États-Unis)
Teresa Edwards
Aube Staley
Ruthie Bolton
Sheryl Swoops
Jennifer Azzi
Lisa Leslie
Carla McGhee
Katy Steding
Katrina Felicia McClain
Rébecca Lobo
Dentelle de Vénus
Nikki McCray
Brésil (BRA)
Hortência Marcari Oliva
Marie Angélique
Adriana Aparecida Santos
Leïla Sobral
Maria Paula Silva
Janeth Arcain
Roseli Gustavo
Marta Sobral
Silvinha
Alessandra Santos de Oliveira
Cintia Santos
Claudia Maria Pasteur
Australie (AUS)
Robyn Maher
Allison Cook
Sandy Brondello
Michèle Timms
Shelley Sandie
Trisha Fallon
Michelle Chandler
Fiona Robinson
Carla Boyd
Jenny Whittle
Rachael Sporn
Michelle Brogan

Avec l'équipe masculine américaine remportant la médaille d'or, Scottie Pippen deviendrait la première personne à remporter un championnat NBA et une médaille d'or olympique la même année à deux reprises, après avoir joué pour les Chicago Bulls lors des finales NBA. [1] Il avait déjà joué avec les Bulls en 1992 et plus tard cette année-là, pour la "Dream Team" aux Jeux olympiques de Barcelone.

Un CNO peut inscrire jusqu'à une équipe masculine de 12 joueurs et jusqu'à une équipe féminine de 12 joueurs. Les champions du monde en titre et le pays hôte se qualifient automatiquement, tout comme les vainqueurs des cinq championnats continentaux, plus le deuxième et troisième des Amériques, le deuxième d'Asie et les deuxième à quatrième places du tournoi européen. Pour le tournoi féminin, les équipes supplémentaires étaient composées de la deuxième des Amériques, en plus des deuxième et troisième places de l'Asie et de l'Europe.


Atlanta, 1996

Le Nigeria est entré dans l'histoire du football olympique en devenant la première équipe africaine, non européenne et sud-américaine à remporter la médaille d'or. Alors que le tournoi de football restait principalement une compétition pour les moins de 23 ans, chacun des 16 pays concurrents a été autorisé à utiliser jusqu'à trois joueurs majeurs dans le cadre d'un compromis entre la FIFA et le Comité international olympique.

Les Nigérians, dont de nombreux observateurs ont prédit qu'ils seraient la première équipe africaine à remporter une Coupe du monde, ont montré tant de promesses et d'attentes au cours de la décennie précédente. Ils ont remporté le Tournoi mondial des moins de 16 ans de 1985 et ont terminé deuxièmes en 1987. Ils ont respectivement terminé troisième et deuxième aux Championnats du monde juniors de 1985 et 1989. Mais ils ne pourraient jamais briser la barrière finale aux niveaux supérieurs.

Le Nigeria, entraîné par le Néerlandais Johannes Bonfrere, a commencé son chemin vers la finale avec une victoire 1-0 sur la Hongrie et une victoire 2-0 sur le Japon avant de terminer le premier tour avec une défaite 1-0 contre le Brésil. Les Africains ont ensuite éliminé le Mexique et le gardien Jorge Campos, 2-0, en quarts de finale pour organiser une paire de matchs incroyables.
Perdant en demi-finale contre une équipe brésilienne favorisée qui comptait Bebeto, Ronaldo et Rivaldo, 3-1, le Nigeria s'est finalement réveillé à la 78e minute alors que Victor Ikpeba a marqué des 20 mètres. Alors que le temps passait, le capitaine Nwankwo Kanu a pris le devant de la scène, marquant dans une mêlée devant le but dans la dernière minute pour égaliser. Avec à peine trois minutes de prolongation, Kanu a renvoyé le vainqueur du match à 16 mètres pour compléter l'un des grands retours de l'histoire du football international et dans ce que de nombreux observateurs ont estimé être le plus grand match olympique jamais joué.

Comme s'ils essayaient de se surpasser, les Nigérians ont ensuite organisé un autre retour miraculeux contre l'Argentine dans le match pour la médaille d'or devant 86 117 spectateurs au stade Sanford d'Athènes, en Géorgie.

Les Argentins détenaient une avance de 2-1 sur les buts de Claudio Lopez (troisième minute) et Hernan Crespo (meilleur sixième but du tournoi sur penalty à la 50e minute) avant que les Nigérians n'égalisent sur le tir de Daniel Amokachi à la 74e minute. À une minute de la fin, Emmanuel Amunike a réussi quelques exploits à la 11e heure en profitant d'un piège de hors-jeu raté et en battant le gardien Pablo Cavallero à bout portant pour le but vainqueur dans un triomphe 3-2. "Je vous garantis qu'au moment où je vous parle, tout le monde en Afrique fait la fête", a déclaré l'attaquant Sunday Oliseh. "Il n'y a pas de sommeil ce soir. Tout le monde sera content. C'est pour tous les pays africains."

Outre le Nigeria, cette compétition a réservé un certain nombre de surprises. L'Italie, entraînée par Cesare Maldini, s'est retirée du tournoi après un premier tour désastreux. Ces résultats et ces performances décevantes ont finalement coûté son poste à Maldini.

Le Japon inexpérimenté a surpris le Brésil au premier tour, 1-0. Pendant plusieurs minutes après leur match nul 1-1 contre le Mexique, le Ghana a traversé l'agonie et l'extase. Ils ont quitté le terrain avec des visages maussades, pensant qu'ils n'avaient pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale. Mais leurs visages se sont transformés en sourires lorsque l'entraîneur mexicain Bora Milutinovic leur a dit qu'ils avaient réussi.

Le Brésil, qui avait remporté quatre couronnes en Coupe du monde mais jamais l'or olympique, a été contraint de se contenter d'une médaille de bronze. Les Sud-Américains, stimulés par les trois buts de Bebeto, se sont élancés vers une victoire 5-0 sur le Portugal lors du match pour la troisième place.

Deux ans seulement après une Coupe du monde couronnée de succès, le Tournoi Olympique de Football s'est avéré être populaire aux États-Unis, tout comme lors des Jeux d'été de 1984. Une assistance totale de 1 364 142 a assisté aux 32 matchs, la plupart des matchs étant jumelés en double avec le premier tournoi olympique féminin.


Héros, un garde de sécurité accusé à tort de la mort du suspect de l'attentat

Richard Jewell, le gardien de sécurité héros devenu suspect d'attentat à la bombe olympique, décède à l'âge de 44 ans de causes naturelles dans sa maison de Géorgie.

Le 27 juillet 1996, pendant les Jeux d'été à Atlanta, une bombe artisanale avec des clous a explosé dans le Centennial Olympic Park, tuant une femme et blessant 111 autres personnes. Peu de temps avant l'explosion, Richard Jewell, qui travaillait comme agent de sécurité temporaire dans la région, a découvert un sac à dos d'apparence suspecte abandonné sous un banc de parc. Jewell a alerté la police sur le sac à dos, qui contenait une bombe, et a mis les gens hors de danger&# x2019s avant qu'il n'explose. Au lendemain de l'attentat à la bombe, Jewell a été salué comme un héros pour ses actions. Cependant, trois jours plus tard, les médias ont rapporté que Jewell faisait l'objet d'une enquête en tant que suspect dans l'affaire. Bien qu'il n'ait jamais été arrêté ni inculpé d'aucun crime, au cours des trois mois suivants, Jewell a été soumis à un examen minutieux de la part des responsables de l'application des lois et des médias, qui ont passé au peigne fin ses antécédents et suivi ses mouvements. Même après que le ministère de la Justice ait officiellement innocenté Jewell de toute implication dans l'attentat à la bombe fin octobre 1996, certaines personnes le considéraient toujours avec méfiance.

Jewell a ensuite déposé des poursuites en diffamation contre plusieurs grandes sociétés de médias et a conclu des accords avec CNN et NBC, entre autres. Avant sa mort le 29 août 2007, Jewell, qui souffrait de diabète et d'autres problèmes de santé, travaillait comme adjoint du shérif&# x2019s en Géorgie. En 2006, lors du dixième anniversaire des Jeux olympiques d'Atlanta, le gouverneur de Géorgie, Sonny Perdue, a publiquement félicité Jewell pour avoir sauvé des vies à Centennial Park.

En mai 2003, la police de Caroline du Nord a capturé Eric Rudolph, le véritable responsable de l'attentat à la bombe olympique, ainsi que des attentats à la bombe contre plusieurs cliniques d'avortement et un bar gay. Rudolph, qui a échappé aux forces de l'ordre pendant des années en vivant dans la nature sauvage des Appalaches, a finalement plaidé coupable de ses crimes et a été condamné à la prison à vie.


Carl Lewis remporte le quatrième saut en longueur consécutif à 35 ans

Le 29 juillet 1996, la légende de l'athlétisme Carl Lewis remporte sa quatrième médaille d'or olympique consécutive au saut en longueur. Il s'agit de la neuvième et dernière médaille d'or olympique de sa riche carrière.

Frederick Carlton Lewis est né le 11 juillet 1961 à Birmingham, en Alabama, et a grandi dans une communauté de la classe moyenne du New Jersey. Adolescent, Lewis a rencontré le champion olympique Jesse Owens, qui est devenu son héros. Il a participé à l'athlétisme, mais était sous-dimensionné jusqu'au lycée, quand il a développé les longues jambes qui aident un sprinteur à couvrir le sol et a subi une énorme poussée de croissance qui l'a obligé à marcher avec des béquilles pendant trois mois pendant qu'il peaufinait sa démarche. Une fois pleinement développé à 6 pieds 2 pouces de hauteur, Lewis a établi un record national de lycée dans le saut en longueur avec un saut de 26 pieds 8 pouces.

Après une carrière remarquable à l'Université de Houston, Lewis a remporté les 100 mètres, 200 mètres et le saut en longueur aux championnats nationaux de 1983, et est entré aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles en tant que sprinteur le mieux classé au monde. Là, il a atteint son objectif de quatre médailles d'or, remportant le saut en longueur, le 100 mètres, le 200 mètres et ancrant l'équipe américaine victorieuse dans le relais 4 x 100 mètres.

La victoire à Atlanta a fait de Lewis le premier olympien depuis le lanceur de disque américain Al Oerter à remporter la même épreuve à quatre reprises. Sa carrière est considérée comme l'une des plus grandes de l'histoire de l'athlétisme.


Richard Jewell initialement qualifié de suspect

L'une des tragédies de l'attentat d'Atlanta est que le garde de sécurité Richard Jewell, qui a découvert la bombe de Rudolph&# x2019 et a sauvé des vies en commençant une évacuation, est devenu le principal suspect pendant les trois premiers mois après l'attentat à la bombe. La fausse théorie selon laquelle Jewell avait posé la bombe pour se faire passer pour un héros a fait de l'attentat un incident isolé plutôt qu'un attentat terroriste.

Le vrai kamikaze n'est pas devenu un suspect avant 1998. En janvier de cette année, un étudiant en médecine du nom de Jermaine Hughes a été témoin de l'attentat à la bombe de Rudolph&# x2019 à la clinique d'avortement de Birmingham, et a remarqué que les gens couraient vers la scène pour aider, il était un homme&# x2014Rudolph&# x2014qui s'éloignait. Hughes et un avocat nommé Jeff Tickal ont tous deux suivi Rudolph et aidé à identifier son apparence et sa plaque d'immatriculation.


Différentes facettes d'une même ville

Le projet d'accueillir les Jeux Olympiques a un grand impact sur les communautés urbaines, quelle que soit la ville ou la nation. Avec le court échéancier, l'afflux de ressources et la longue liste d'exigences et d'engagements de préparation, la planification se déroule régulièrement de manière descendante. Malgré cette structure de pouvoir omniprésente, des histoires de citoyens ordinaires sont tissées dans la chronique d'Atlanta en tant que ville hôte. Être un citoyen actif peut prendre de nombreuses formes, y compris être en désaccord et dénoncer la politique ou le leadership local.

Pour certains, obtenir les Jeux Olympiques était l'occasion de changer le visage d'Atlanta pour le mieux. Néanmoins, les habitants de toute la ville qui n'étaient pas d'accord avec les plans ou le processus ont fait connaître leur dissidence.

Les mouvements pour le changement sont souvent construits à partir de zéro et reposent sur des individus qui s'expriment. Que pouvons-nous apprendre des histoires de dissidence? Comment les entend-on encore aujourd'hui ?

Apprenez-en plus sur l'activisme social entourant les Jeux en Atlanta 96 : façonner une ville olympique et paralympique. Notre nouvelle exposition signature raconte de nouvelles histoires et développe les souvenirs des Jeux, plaçant les histoires olympiques et paralympiques d'Atlanta dans le contexte de la ville elle-même. Tirée des collections distinctives de l'Atlanta History Center, l'exposition crée une expérience pour le visiteur associant des objets emblématiques et inattendus, des documents d'archives et des images fixes et animées à des expériences interactives sans contact spécialement développées. L'exposition invite les visiteurs à examiner les personnes, les événements et les décisions de l'histoire récente qui ont façonné l'Atlanta que nous connaissons aujourd'hui.


Contenu

Atlanta a été sélectionnée le 18 septembre 1990 à Tokyo, au Japon, devant Athènes, Belgrade, Manchester, Melbourne et Toronto lors de la 96e Session du CIO. La ville est entrée dans la compétition comme un cheval noir, confrontée à une rude concurrence. [5] Les médias américains l'ont critiquée aussi comme une ville de second rang et se sont plaints de l'histoire confédérée de la Géorgie. Cependant, la commission d'évaluation du CIO a classé les infrastructures et les installations d'Atlanta au premier rang, tandis que les membres du CIO ont déclaré qu'elles pourraient garantir des revenus télévisuels importants, similaires au succès des Jeux olympiques d'été de 1984 à Los Angeles. [6] De plus, l'ancien ambassadeur des États-Unis à l'ONU et le maire d'Atlanta, Andrew Jackson Young, ont vanté l'histoire des droits civiques d'Atlanta et sa réputation d'harmonie raciale. Young voulait également présenter un sud américain réformé. La forte économie d'Atlanta et l'amélioration des relations interraciales dans le Sud ont contribué à impressionner les officiels du CIO. [7] Le Comité d'Atlanta pour les Jeux Olympiques (ACOG) a également proposé un partage des revenus substantiel avec le CIO, l'USOC et d'autres CNO. [7] Les principaux rivaux d'Atlanta étaient Toronto, dont la candidature de premier plan qui a commencé en 1986 avait des chances de réussir après que le Canada eut organisé avec succès les Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary, et Melbourne, en Australie, qui a accueilli les Jeux olympiques d'été de 1956 et après Brisbane, l'Australie échec de la candidature pour les jeux de 1992 (qui ont été attribués à Barcelone) et avant Sydney, la candidature australienne aux Jeux olympiques d'été de 2000 a été couronnée de succès. Ce serait la quatrième tentative ratée de Toronto depuis 1960 (essayée en 1960, 1964 et 1976, mais défaite par Rome, Tokyo et Montréal). [8]

La Grèce, patrie des anciens et des premiers Jeux olympiques modernes, a été considérée par de nombreux observateurs comme le « choix naturel » pour les Jeux du Centenaire. [6] [7] Cependant, le président de la candidature d'Athènes, Spyros Metaxa, a demandé qu'il soit désigné comme le site des Jeux olympiques en raison de son "droit historique en raison de son histoire", ce qui peut avoir causé du ressentiment parmi les délégués. En outre, la candidature d'Athènes a été décrite comme « arrogante et mal préparée », étant considérée comme « n'étant pas à la hauteur de la tâche de faire face à l'extravagance moderne et risquée » des Jeux actuels. Athènes a fait face à de nombreux obstacles, notamment "l'instabilité politique, les problèmes de sécurité potentiels, la pollution de l'air, les embouteillages et le fait qu'elle devrait dépenser environ 3 milliards de dollars américains pour améliorer son infrastructure d'aéroports, de routes, de voies ferrées et d'autres commodités". [6] [9] [10] Athènes a perdu sa candidature pour accueillir les jeux à Atlanta en 1990, mais s'est vu attribuer plus tard les Jeux olympiques d'été de 2004 en septembre 1997.

Résultats des enchères pour les Jeux olympiques d'été de 1996 [11]
Ville Nom du CNO Tour 1 2ème round Tour 3 Tour 4 Tour 5
Atlanta États Unis 19 20 26 34 51
Athènes Grèce 23 23 26 30 35
Toronto Canada 14 17 18 22
Melbourne Australie 12 21 16
Manchester Grande Bretagne 11 5
Belgrade SFR Yougoslavie [12] 7

Budget Modifier

Le coût total des Jeux olympiques d'été de 1996 a été estimé à environ 1,7 milliard de dollars. [13] Les sites et les Jeux eux-mêmes ont été entièrement financés par des investissements privés, [14] et le seul financement public est venu du gouvernement américain pour la sécurité, et environ 500 millions de dollars d'argent public utilisé sur l'infrastructure publique physique, y compris le paysage de rue, les améliorations des routes, Parc olympique du centenaire (aux côtés de 75 millions de dollars de financement privé), agrandissement de l'aéroport, améliorations des transports publics et réaménagement de projets de logements publics. [15] 420 millions de dollars de billets ont été vendus, la vente des droits de parrainage a représenté 540 millions de dollars et la vente des droits de diffusion nationaux à NBC a représenté 456 millions de dollars. Au total, les Jeux ont réalisé un bénéfice de 19 millions de dollars. [16] [13]

Le coût pour Atlanta 1996 se compare aux coûts de 4,6 milliards de dollars pour Rio 2016, de 40 à 44 milliards de dollars pour Pékin 2008 et de 51 milliards de dollars pour Sotchi 2014 (les Jeux olympiques les plus chers de l'histoire). Le coût moyen des Jeux d'été depuis 1960 est de 5,2 milliards de dollars. Contrairement à Atlanta 1996, Pékin et Sotchi étaient principalement financés par leurs gouvernements respectifs. [17]

Lieux et infrastructures Modifier

Les événements des Jeux de 1996 ont eu lieu dans divers domaines. Un certain nombre ont eu lieu dans l'anneau olympique, un cercle de 3 mi (4,8 km) du centre d'Atlanta. D'autres ont eu lieu à Stone Mountain, à environ 32 km de la ville. Pour élargir la vente de billets, d'autres événements, tels que le football de l'Association (soccer), ont été organisés dans diverses villes du Sud-Est. [18] [19]

    – Boxe – Baseball – Cérémonies d'ouverture/clôture, Athlétisme (Jonesboro, Géorgie) – Volleyball de plage – Basket-ball – Basket-ball (finale), Gymnastique (artistique), Handball (finale masculine) (Conyers, Géorgie) – Cyclisme (montagne), Sports équestres, Pentathlon moderne (équitation, course) – Badminton – Plongeon, Pentathlon moderne (natation), Natation, Natation synchronisée, Water-polo – Escrime, Handball, Judo, Pentathlon moderne (escrime, tir), Tennis de table, Haltérophilie, Lutte (Columbus, Géorgie) ) – Softball – Hockey sur gazon (finale) (Gainesville, Géorgie) – Canoë (sprint), aviron (Birmingham, Alabama) – Football (Miami, Floride) – Football – Volleyball (finale en salle) (Polk County, Tennessee) – Canoë ( slalom) – Hockey sur gazon (Washington, DC) – Football (Stone Mountain, Géorgie) – Tennis (Stone Mountain, Géorgie) – Tir à l'arc (Stone Mountain, Géorgie) – Cyclisme (piste) (Athènes, Géorgie) à l'Université de Géorgie – Football (finale) (Athènes, Géorgie) à l'Université de Géorgie – Gymnastique (rhy thmic), Volleyball (indoor) (Savannah, Géorgie) – Voile – Tir

Marketing Modifier

Le thème officiel de l'Olympiade, "Summon the Heroes", a été écrit par John Williams, ce qui en fait la troisième Olympiade à ce moment-là pour laquelle il avait composé (compositeur officiel 1984, compositeur de couverture NBC 1988). La cérémonie d'ouverture mettait en vedette Céline Dion chantant « The Power of the Dream », la chanson thème officielle des Jeux olympiques de 1996. La mascotte de l'Olympiade était un personnage abstrait et animé nommé Izzy. Contrairement à la tradition des mascottes d'importance nationale ou régionale dans la ville hôte de l'Olympiade, Izzy était une figure fantaisiste amorphe. Le slogan olympique d'Atlanta « Come Celebrate Our Dream » a été écrit par Jack Arogeti, directeur général de McCann-Erickson à Atlanta à l'époque. Le slogan a été sélectionné parmi plus de 5 000 [20] soumis par le public à l'Atlanta Convention and Visitors Bureau. Billy Payne a noté que Jack "a capturé l'esprit et notre véritable motivation pour les Jeux Olympiques". [21]

The city of Savannah, Georgia (host of the yachting events) held its own local festivities, including a local cauldron lighting event on the first day of the Games (headlined by a performance by country musician Trisha Yearwood). [22]

The syndicated game show Roue de la Fortune taped three weeks of Olympics-themed episodes from the Fox Theater in Atlanta for broadcast in April, May and July 1996, which included prizes from the Games' official sponsors. [23] [24] A video game featuring the Games' mascot, Izzy's Quest for the Olympic Rings, was also released. [25]

In 1994, African-American artist Kevin Cole was commissioned to create the Coca-Cola Centennial Olympic Mural, and the 15-story mural took two years to complete. [26]

All times are in Eastern Daylight Time (UTC-4) the other, Birmingham, Alabama uses Central Daylight Time (UTC-5)
Opening ceremony Event competitions Event finals Closing ceremony
1996 Summer Olympics Calendar of Events
Date juillet août
19e
Fri
20e
Sat
21
soleil
22e
Mon
23e
Tue
24
Wed
25
Thu
26e
Fri
27e
Sat
28
soleil
29
Mon
30e
Tue
31
Wed
1er
Thu
2e
Fri
3e
Sat
4e
soleil
Archery ● ●
Athlétisme ● ● ● ●
● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ●
● ● ●
● ● ●
● ● ●
● ● ●
● ● ●
Badminton ● ●
● ●
Base-ball
Basketball
Boxe ● ● ●
● ● ●
● ● ●
● ● ●
Canoeing ● ● ● ● ● ● ●
● ● ●
● ● ●
● ● ●
Cyclisme ● ● ● ●
● ●
● ● ● ●
Diving
Equestrian
Fencing ● ● ● ● ● ● ● ●
Field hockey
Football
Gymnastics ● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
Handball
Judo ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
Modern pentathlon
Aviron ● ● ●
● ● ● ●
● ● ●
● ● ● ●
Voile
● ●
● ● ● ●
Shooting ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●
balle molle
Nager ● ●
● ●
● ●
● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
Synchronized swimming
Table tennis
Tennis ● ● ● ●
Volley-ball
Water polo
Weightlifting
Lutte ● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
● ●
● ● ●
Total gold medals 10 17 12 17 14 13 13 20 28 19 7 18 14 21 30 18
Cérémonies
Date 19e
Fri
20e
Sat
21
soleil
22e
Mon
23e
Tue
24
Wed
25
Thu
26e
Fri
27e
Sat
28
soleil
29
Mon
30e
Tue
31
Wed
1er
Thu
2e
Fri
3e
Sat
4e
soleil
juillet août

Opening ceremony Edit

The ceremony began with a 60-second countdown, which included footage from all of the previous Olympic Games at twenty-two seconds. There was then a flashback to the closing ceremony of the 1992 Olympics in Barcelona, showing the then president of the IOC, Juan Antonio Samaranch, inviting the athletes to compete in Atlanta in 1996. Then, spirits ascended in the northwest corner of the stadium, each representing one of the colors in the Olympic rings. The spirits called the tribes of the world which, after mixed percussion, formed the Olympic rings while the youth of Atlanta formed the number 100. Famed film score composer John Williams wrote the official overture for the 1996 Olympics, called "Summon the Heroes" this was his second overture for Olympic games, the first being "Olympic Fanfare and Theme" written for the 1984 Summer Olympics. Céline Dion performed David Foster's official 1996 Olympics song "The Power of the Dream", accompanied by Foster on the piano, the Atlanta Symphony Orchestra and the Centennial Choir (comprising Morehouse College Glee Club, Spelman College Glee Club and the Atlanta Symphony Orchestra Chorus). Gladys Knight sang Georgia's official state song "Georgia on My Mind"

There was a showcase entitled "Welcome To The World", featuring cheerleaders, Chevrolet pick-up trucks, marching bands, and steppers, which highlighted the American youth and a typical Saturday college football game in the South, including the wave commonly produced by spectators in sporting events around the world. There was another showcase entitled "Summertime" which focused on Atlanta and the Old South, emphasizing its beauty, spirit, music, history, culture, and rebirth after the American Civil War. The ceremony also featured a memorable dance tribute to the athletes and to the goddesses of victory of the ancient Greek Olympics, using silhouette imagery. The accompanying music, "The Tradition of the Games", was composed by Basil Poledouris. [27]

Muhammad Ali lit the Olympic cauldron and later received a replacement gold medal for his boxing victory in the 1960 Summer Olympics. For the torch ceremony, more than 10,000 Olympic torches were manufactured by the American Meter Company and electroplated by Erie Plating Company. Each torch weighed about 3.5 pounds (1.6 kg) and was made primarily of aluminum, with a Georgia pecan wood handle and gold ornamentation. [28] [29]

Closing ceremony Edit

Sport Modifier

The 1996 Summer Olympic programme featured 271 events in 26 sports. Softball, beach volleyball and mountain biking debuted on the Olympic program, together with women's football, lightweight rowing, women's fencing, and a team rhythmic gymnastics event.

  • Canoeing
    • Sprint (12)
    • Slalom (4)
    • Route (4)
    • Track (8)
    • Mountain biking (2)
    • Dressage (2)
    • Eventing (2)
    • Show jumping (2)
    • Shooting(15)
    • balle molle(1)
    • Table tennis(4)
    • Tennis(4)
    • Volley-ball
      • Volley-ball (2)
      • Beach volleyball (2)
      • Freestyle (10)
      • Greco-Roman (10)

      In women's gymnastics, Ukrainian Lilia Podkopayeva became the all-around Olympic champion. Podkopayeva also won a second gold medal in the floor exercise final and a silver on the beam – becoming the only female gymnast since Nadia Comăneci to win an individual event gold after winning the all-around title in the same Olympics. Kerri Strug of the United States women's gymnastics team vaulted with an injured ankle and landed on one foot, winning the first women's team gold medal for the US. Shannon Miller won the gold medal on the balance beam event, the first time an American gymnast had won an individual gold medal in non-boycotted Olympic games. The Spanish team won the first gold medal in the new competition of women's rhythmic group all-around. The team was formed by Estela Giménez, Marta Baldó, Nuria Cabanillas, Lorena Guréndez, Estíbaliz Martínez and Tania Lamarca.

      Amy Van Dyken won four gold medals in the Olympic swimming pool, the first American woman to win four titles in a single Olympiad. Penny Heyns, swimmer of South Africa, won the gold medals in both the 100 metres and 200 metres breaststroke events. Michelle Smith of Ireland won three gold medals and a bronze in swimming. She remains her nation's most decorated Olympian. However, her victories were overshadowed by doping allegations even though she did not test positive in 1996. She received a four-year suspension in 1998 for tampering with a urine sample, though her medals and records were allowed to stand.

      In track and field, Donovan Bailey of Canada won the men's 100 m, setting a new world record of 9.84 seconds at that time. He also anchored his team's gold in the 4 × 100 m relay. Michael Johnson won gold in both the 200 m and 400 m, setting a new world record of 19.32 seconds in the 200 m. Marie-José Pérec equaled Johnson's performance, although without a world record, by winning the rare 200 m/400 m double. Carl Lewis won his 4th long jump gold medal at the age of 35.

      In tennis, Andre Agassi won the gold medal, which would eventually make him the first man and second singles player overall (after his eventual wife, Steffi Graf) to win the career Golden Slam, which consists of an Olympic gold medal and victories in the singles tournaments held at professional tennis' four major events (Australian Open, French Open, Wimbledon, and US Open).

      There were a series of national firsts realized during the Games. Deon Hemmings became the first woman to win an Olympic gold medal for Jamaica and the English-speaking West Indies. Lee Lai Shan won a gold medal in sailing, the only Olympic medal that Hong Kong ever won as a British colony (1842–1997). This meant that for the only time, the colonial flag of Hong Kong was raised to the accompaniment of the British national anthem "God Save the Queen", as Hong Kong's sovereignty was later transferred to China in 1997. The US women's soccer team won the gold medal in the first-ever women's football event. For the first time, Olympic medals were won by athletes from Armenia, Azerbaijan, Belarus, Burundi, Ecuador, Georgia, Hong Kong, Kazakhstan, Moldova, Mozambique, Slovakia, Tonga, Ukraine, and Uzbekistan. Another first in Atlanta was that this was the first Summer Olympics ever that not a single nation swept all three medals in a single event.

      Medal count Edit

      These are the top ten nations that won medals at the 1996 Games.

      RangNationOrSilverBronzeLe total
      1 United States*443225101
      2 Russie26211663
      3 Allemagne20182765
      4 Chine16221250
      5 La France1571537
      6 Italie13101235
      7 Australie992341
      8 Cuba98825
      9 Ukraine921223
      10 Corée du Sud715527
      Totals (10 nations)168144155467

      A total of 197 nations, all of the then-existing and recognized National Olympic Committees, were represented at the 1996 Games, and the combined total of athletes was about 10,318. [30] Twenty-four countries made their Olympic debut this year, including eleven of the ex-Soviet countries that competed as part of the Unified Team in 1992. Russia participated in the Summer Olympics separately from the other countries of the former Soviet Union for the first time since 1912 (when it was the Russian Empire). Russia had been a member of the Unified Team at the 1992 Summer Olympics together with 11 post-Soviet states. The Federal Republic of Yugoslavia competed as Yougoslavie.

      The 14 countries making their Olympic debut were: Azerbaijan, Burundi, Cape Verde, Comoros, Dominica, Guinea-Bissau, Macedonia, Nauru, Palestinian Authority, Saint Kitts and Nevis, Saint Lucia, São Tomé and Príncipe, Tajikistan and Turkmenistan. The ten countries making their Summer Olympic debut (after competing at the 1994 Winter Olympics in Lillehammer) were: Armenia, Belarus, Czech Republic, Georgia, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Moldova, Slovakia, Ukraine and Uzbekistan. The Czech Republic and Slovakia attended the games as independent nations for the first time since the breakup of Czechoslovakia, while the rest of the nations that made their Summer Olympic debut were formerly part of the Soviet Union.

      • Afghanistan (1 athlete)
      • Albania (7)
      • Algeria (45)
      • American Samoa (7)
      • Andorra (8)
      • Angola (28)
      • Antigua and Barbuda (13)
      • Argentina (178)
      • Armenia (32)
      • Aruba (3)
      • Australia (424)
      • Austria (72)
      • Azerbaijan (23)
      • Bahamas (26)
      • Bahrain (5)
      • Bangladesh (4)
      • Barbados (13)
      • Belarus (157)
      • Belgium (61)
      • Belize (5)
      • Benin (5)
      • Bermuda (9)
      • Bhutan (2)
      • Bolivia (8)
      • Bosnia and Herzegovina (9)
      • Botswana (7)
      • Brazil (225)
      • British Virgin Islands (7)
      • Brunei (1)
      • Bulgaria (110)
      • Burkina Faso (5)
      • Burundi (7)
      • Cambodia (5)
      • Cameroon (15)
      • Canada (303)
      • Cape Verde (4)
      • Cayman Islands (9)
      • Central African Republic (5)
      • Chad (4)
      • Chile (21)
      • China (294)
      • Colombia (48)
      • Comoros (4)
      • Republic of the Congo (5)
      • Cook Islands (3)
      • Costa Rica (11)
      • Croatia (84)
      • Cuba (164)
      • Cyprus (17)
      • Czech Republic (115)
      • Denmark (119)
      • Djibouti (5)
      • Dominica (6)
      • Dominican Republic (16)
      • Ecuador (19)
      • Egypt (29)
      • El Salvador (7)
      • Equatorial Guinea (5)
      • Estonia (43)
      • Ethiopia (18)
      • Fiji (17)
      • Finland (76)
      • France (299)
      • Gabon (7)
      • The Gambia (9)
      • Georgia (34)
      • Germany (465)
      • Ghana (35)
      • Great Britain (300)
      • Greece (121)
      • Grenada (5)
      • Guam (8)
      • Guatemala (26)
      • Guinea (5)
      • Guinea-Bissau (3)
      • Guyana (7)
      • Haiti (7)
      • Honduras (7)
      • Hong Kong (23)
      • Hungary (214)
      • Iceland (9)
      • India (49)
      • Indonesia (40)
      • Iran (18)
      • Iraq (3)
      • Ireland (78)
      • Israel (25)
      • Italy (346)
      • Ivory Coast (11)
      • Jamaica (45)
      • Japan (306)
      • Jordan (5)
      • Kazakhstan (96)
      • Kenya (52)
      • North Korea (24)
      • South Korea (300)
      • Kuwait (25)
      • Kyrgyzstan (33)
      • Laos (5)
      • Latvia (48)
      • Lebanon (1)
      • Lesotho (9)
      • Liberia (5)
      • Libya (5)
      • Liechtenstein (2)
      • Lithuania (61)
      • Luxembourg (6)
      • Macedonia (11)
      • Madagascar (11)
      • Malawi (2)
      • Malaysia (35)
      • Maldives (6)
      • Mali (3)
      • Malta (7)
      • Mauritania (4)
      • Mauritius (26)
      • Mexico (97)
      • Moldova (40)
      • Monaco (3)
      • Mongolia (16)
      • Morocco (34)
      • Mozambique (3)
      • Myanmar (3)
      • Namibia (8)
      • Nauru (3)
      • Nepal (6)
      • Netherlands (235)
      • Netherlands Antilles (6)
      • New Zealand (97)
      • Nicaragua (26)
      • Niger (3)
      • Nigeria (65)
      • Norway (98)
      • Oman (4)
      • Pakistan (24)
      • Palestine (2)
      • Panama (7)
      • Papua New Guinea (11)
      • Paraguay (7)
      • Peru (29)
      • Philippines (12)
      • Poland (165)
      • Portugal (106)
      • Puerto Rico (69)
      • Qatar (12)
      • Romania (165)
      • Russia (390)
      • Rwanda (4)
      • Saint Kitts and Nevis (10)
      • Saint Lucia (6)
      • Saint Vincent and the Grenadines (8)
      • San Marino (1)
      • São Tomé and Príncipe (2)
      • Saudi Arabia (29)
      • Senegal (11)
      • Seychelles (9)
      • Sierra Leone (14)
      • Singapore (14)
      • Slovakia (71)
      • Slovenia (37)
      • Solomon Islands (1)
      • Somalia (4)
      • South Africa (84)
      • Spain (294)
      • Sri Lanka (9)
      • Sudan (4)
      • Suriname (7)
      • Swaziland (6)
      • Sweden (177)
      • Switzerland (114)
      • Syria (7)
      • Chinese Taipei (74)
      • Tajikistan (8)
      • Tanzania (7)
      • Thailand (37)
      • Togo (5)
      • Tonga (5)
      • Trinidad and Tobago (12)
      • Tunisia (51)
      • Turkey (53)
      • Turkmenistan (7)
      • Uganda (10)
      • Ukraine (231)
      • United Arab Emirates (4)
      • United States (646) (host)
      • Uruguay (14)
      • Uzbekistan (71)
      • Vanuatu (4)
      • Venezuela (39)
      • Vietnam (6)
      • Virgin Islands (12)
      • Western Samoa (5)
      • Yemen (4)
      • Yugoslavia (68)
      • Zaire (14)
      • Zambia (8)
      • Zimbabwe (13)

      The 1996 Olympics were marred by the Centennial Olympic Park bombing, which occurred on July 27. Security guard Richard Jewell discovered the pipe bomb and immediately notified law enforcement, helping to evacuate as many people as possible from the area before it exploded. Although Jewell's quick actions are credited for saving many lives, the bombing killed spectator Alice Hawthorne, wounded 111 others, and caused the death of Melih Uzunyol by a heart attack. Jewell was later considered a suspect in the bombing but was never charged, and he was cleared in October 1996.

      Fugitive Eric Rudolph was arrested in May 2003 and charged with the Olympic Park bombing as well as the bombings of two abortion clinics and a gay nightclub. [31] At his trial two years later, he confessed to all charges and afterwards released a statement, saying: "the purpose of the attack on July 27th was to confound, anger and embarrass the Washington government in the eyes of the world for its abominable sanctioning of abortion on demand." [32] He received four life sentences without parole, [31] to be served at USP Florence ADMAX near Florence, Colorado.

      Preparations for the Olympics lasted more than six years and had an economic impact of at least US$5.14 billion. Over two million visitors came to Atlanta, and approximately 3.5 billion people around the world watched at least some of the events on television. Although marred by the tragedy of the Centennial Olympic Park bombing, the Games were a financial success, due in part to TV rights contracts and sponsorships at record levels. [33]

      Beyond international recognition, the Games resulted in many modern infrastructure improvements. The mid-rise dormitories built for the Olympic Village, which became the first residential housing for Georgia State University (Georgia State Village), are now used by the Georgia Institute of Technology (North Avenue Apartments). As designed, Centennial Olympic Stadium was converted into Turner Field, which became the home of the Atlanta Braves Major League Baseball team from 1997 to 2016. The Braves' former home, Atlanta–Fulton County Stadium, was demolished in 1997 and the site became a parking lot for Turner Field the Omni Coliseum was demolished the same year to make way for State Farm Arena. The city's permanent memorial to the 1996 Olympics is Centennial Olympic Park, which was built as a focal point for the Games. The park initiated a revitalization of the surrounding area and now serves as the hub for Atlanta's tourism district. [33]

      In November 2016, a commemorative plaque was unveiled for Centennial Olympic Park to honor the 20th anniversary of the Games. [34] [35]

      Following the Braves' departure from Turner Field to Truist Park, Georgia State University acquired the former Olympic Stadium and surrounding parking lots. It reconfigured the stadium for a second time into Center Parc Stadium for its college football team.

      The 1996 Olympics are the most recent edition of the Summer Olympics to be held in the United States. Los Angeles will host the 2028 Summer Olympics, 32 years after the Games were held in Atlanta. [36]

      The 1996 Summer Olympics relied heavily on commercial sponsorship. The Atlanta-based Coca-Cola Company was the exclusive provider of soft drinks at Olympics venues and built an attraction known as Coca-Cola Olympic City for the Games. [37]

      The Games were affected by several instances of ambush marketing—in which companies attempt to use the Games as a means to promote their brand, in competition with the exclusive, category-based sponsorship rights issued by the Atlanta organizing committee and the IOC (which grants the rights to use Olympics-related terms and emblems in marketing). The Atlanta organizing committee threatened legal actions against advertisers whose marketing implied an official association with the Games. Several non-sponsors set up marketing activities in areas near venues, such as Samsung (competing with Motorola), which ambushed the Games with its "'96 Expo". [38] [39] The city of Atlanta had also licensed street vendors to sell products from competitors to Olympic sponsors. [40] [41]

      The most controversial ambush campaign was undertaken by Nike, Inc., which had begun an advertising campaign with aggressive slogans that mocked the Games' values, such as "Faster, Higher, Stronger, Badder", "If you're not here to win, you're a tourist", and "You don't win silver, you lose gold." The slogans were featured on magazine ads and billboards it purchased in Atlanta. [38] Nike also opened a pop-up store known as the Nike Center near the Athletes' Village, which distributed Nike-branded flags to visitors (presumably to be used at events). [42] IOC marketing director Michael Payne expressed concern for the campaign, believing that athletes could perceive them as being an insult to their accomplishments. [42] Payne and the United States Olympic Committee's marketing director, John Krimsky, met with Howard Slusher, a subordinate of Nike co-founder Phil Knight. The meeting quickly turned aggressive, with Payne warning that the IOC could pull accreditation for Nike employees and ban the display of its logos on equipment he also threatened to organize a press conference where silver medallists from the Games, as well as prominent Nike-sponsored athlete Michael Johnson (who attracted attention during the Games for wearing custom, gold-colored Nike shoes), would denounce the company. Faced with these threats, Nike agreed to retract most of its negative advertising and PR stunts. [42]

      The popular U.S. game shows Roue de la Fortune et Péril! were also official sponsors, and both aired Olympic-themed episodes during 1996. [43]

      A report prepared after the Games by European Olympic officials was critical of Atlanta's performance in several key areas, including the level of crowding in the Olympic Village, the quality of available food, the accessibility and convenience of transportation, and the Games' general atmosphere of commercialism. [44] IOC vice-president Dick Pound responded to criticism of the commercialization of these Games, stating that they still adhered to a historic policy barring the display of advertising within venues, and that "you have to look to the private sector for at least a portion of the funding, and unless you're looking for handouts, you're dealing with people who are investing business assets, and they have to get a return." [40]

      The financial struggles faced by many later Games, such as the 2016 Summer Olympics in Rio de Janeiro, Brazil, have led to more positive re-appraisals of the management of the 1996 Games. Former JPMorgan Chase president (and torchbearer) Kabir Sehgal noted that in contrast to many later Games, the 1996 Olympics were financially viable, had a positive economic impact on the city, and most of the facilities constructed for the Games still see use in the present day. Sehgal contrasted the Games' bid—a "grassroots" effort backed almost entirely by private funding, with the only significant public spending coming from infrastructure associated with the Games—to modern "top-down" bids, instigated by local governments and reliant on taxpayer funding, making them unpopular among citizens who may not necessarily be interested. [13]

      At the closing ceremony, IOC President Juan Antonio Samaranch said in his closing speech, "Well done, Atlanta" and simply called the Games "most exceptional." This broke precedent for Samaranch, who had traditionally labeled each Games "the best Olympics ever" at each closing ceremony, a practice he resumed at the subsequent Games in Sydney in 2000. [45]

      In 1997, Athens, Greece was awarded the 2004 Summer Olympics. Along with addressing the shortcomings of its 1996 bid, it was lauded for its efforts to promote the traditional values of the Olympic Games, which some IOC observers felt had been lost due to the over-commercialization of the 1996 Games. However, the 2004 Games heavily relied on public funding and eventually failed to make a profit, which contributed to the financial crisis in Greece. [46] [47] [48]


      Reflecting on The Day That Changed Atlanta's History

      It&rsquos been 30 years since the pivotal decision to make Atlanta the home of the 1996 Olympics. Atlanta History Center reflects.

      There are several touch points in Atlanta&rsquos history that have helped define the city the most recent is arguably its winning bid for the 1996 Olympics. With that colossal, unexpected win in hand, Atlanta&rsquos future was shaped, not only in terms of facilities built but in being recognized on an international stage as a capital of commerce. Since then, Fortune 500 companies have moved here and the population has grown exponentially. Reflect in style at Atlanta History Center&rsquos Atlanta &rsquo96: Shaping an Olympic and Paralympic City. Over 150 iconic and unique archival items will be on display alongside touchless interactive experiences, as well as over 200 photographs and archival reproductions sourced from the Georgia Amateur Athletic Foundation Collection as well as individual donors and local organizations. There&rsquos particular care given in explaining how our city&rsquos urban landscape and metro area development have been impacted by the 1996 Games. Whether you&rsquore a native or new to Atlanta, it&rsquos a wonderful refresher on how one single event shaped our city&rsquos history.


      Atlanta 1996 Olympic Games

      Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

      Atlanta 1996 Olympic Games, athletic festival held in Atlanta that took place July 19–August 4, 1996. The Atlanta Games were the 23rd occurrence of the modern Olympic Games.

      Selected over Athens to host the Centennial Summer Games, Atlanta staged one of the most extravagant Games in Olympic history. With a five-hour opening ceremony and the creation of a “country fair” atmosphere complete with booths, amusement park rides, and concerts, the 1996 Olympics cost nearly $1.7 billion. For the first time, the Games received no governmental financial support. Instead, corporate sponsors—including Coca-Cola, which supplied over $300 million—and television rights were relied upon to defray costs. The result, many claimed, was excessive commercialization, and few believed that a privately funded Games would be held in the future. The Games also experienced transportation and accommodation problems, and, though extra security precautions were taken, a pipe-bomb explosion in Centennial Olympic Park caused one death. The perpetrator, American Eric Rudolph, also later bombed a gay night club in 1997 and an abortion clinic in 1998. He was sentenced to multiple terms of life imprisonment in 2005.

      For the first time, all national Olympic committees (NOCs) invited to compete sent athletes, including each of the former Soviet republics, Burundi, North Korea, the Palestinian Authority, and Hong Kong, which won its first (and last) gold medal before its reunification with China (1997). A record 197 NOCs sent more than 10,000 contestants. The number of events reached 271 as women’s football (soccer), beach volleyball, lightweight rowing, women’s softball, and mountain biking (cross-country cycling) made their debuts.

      Standouts at the Atlanta Games included Carl Lewis (U.S.), who won his ninth gold medal in track and field, and Fu Mingxia (China), who won the women’s platform and springboard diving events. The 200-metre and 400-metre sprints were swept in the men’s and women’s competitions by Michael Johnson (U.S.) and Marie-José Pérec (France), respectively Svetlana Masterkova (Russia) won the 800- and 1,500-metre titles.

      Women’s swimming was dominated by Michelle Smith (Ireland). Her three gold medals, however, came amid rumours of drug use. In the men’s events three swimmers each captured two individual gold medals: Aleksandr Popov (Russia), Danyon Loader (New Zealand), and Denis Pankratov (Russia). In women’s gymnastics the team event was won by the surprising U.S. squad, while the individual contests were dominated by Lilia Podkopayeva (Ukraine), who won two gold medals and one silver, including the title in the all-around. Aleksey Nemov (Russia) was the standout in the men’s gymnastics competition. His six medals, including two gold, were the most won at the 1996 Games.

      Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Adam Augustyn, rédacteur en chef, Contenu de référence.


      Voir la vidéo: Lintégrale du film olympique dAtlanta 1996. Histoire olympique